Matières premières : une tendance baissière constatée pour 2019

Le Paris Grain Day a pu réunir 250 grands acteurs et spécialistes du secteur des grains venant des quatre coins du monde. Ladite réunion s’organisait dans le cadre de la célébration de la troisième édition de l’évènement. Ils ont dialogué sur les divers aspects des matières premières agricoles. Puis, ils ont fini par détecter une tendance baissière pour l’année 2019 dont la note est réduite à 2,5 sur 5. Ce chiffre a été révélé à l’initiative du directeur du Paris Grain Day, Michel Portier. Il est littéralement en baisse par rapport au résultat en 2018 qui correspondait à 2,83, une tendance déjà baissière.

Les acteurs ont mis l’accent sur certains points de marchés qui ne devront pas être négligés pour 2019. Une hausse importante des emblavements ainsi que des récoltes satisfaisantes seront à profiter pleinement sur le bassin mer noire, pour le blé. Pour ce qui est des oléagineux, la demande de la Chine sera en baisse, pour le soja. L’exploration brésilienne gagnera de l’ampleur et les stocks américains deviendront de plus en plus importants.

Les opérateurs font donc face à des affres d’une chute libre face à l’économie mondiale. Néanmoins, Michel Portier a souligné le fait que la hausse de la demande de matières premières agricoles joue un rôle important dans le développement du secteur dans les années à venir.

Vous aimerez aussi...