Sommet mondial des matières premières fondé sur les multinationales responsables

Le huitième sommet international des matières premières est prévu pour cette année. Les multinationales responsables seront au centre des débats. Pourtant, les adhérents au « Stop-spéculation » font appel à un contre-sommet.

Le FT Commodities Global Summit se chargera de l’organisation du sommet durant trois jours. Tous les grands acteurs, notamment négociants, entreprises œuvrant dans le domaine et financiers seront donc au rendez-vous à Lausanne. Les membres de la Stop-spéculation, quant à eux, se réuniront dans la capitale vaudoise, à l’occasion de leur contre-sommet avec la thématique « Non au sommet de pilleurs et pollueurs ».

Inciter la Suisse à prendre l’initiative pour des multinationales responsables

Des manifestants de la Stop-spéculation incitent la Suisse à prêter plus d’importance à ce sujet plus qu’intéressant cette année. Ils veulent que l’accent soit mis sur les multinationales responsables. Les organisations non gouvernementales souhaitent même entendre un message prometteur. D’ailleurs, reconnu comme la première place de négoce sur le plan international, la Suisse ne doit pas négliger les mesures en vigueur.

Elle ne doit pas non plus prendre ses responsabilités à la légère, selon Marc Ummel, chargé de la politique de développement dans le domaine des matières premières. Les manifestants s’attendent ainsi à ce que la Confédération soit consciente des effets négatifs de ces entreprises vis-à-vis des pays en voie de développement.

Vous aimerez aussi...