Matières premières face à un vrai conflit commercial

Le conflit commercial est sur le point d’atteindre son paroxysme pour les matières premières. La volatilité s’apprête à gagner de l’ampleur. Les marchés de matières premières ont donc affaire à une véritable crise. Une guerre commerciale avec les USA est imminente.  Le président américain l’a déjà prévenu, il y a déjà quelques semaines. Une hausse de taxe d’ordre de 10% à 15% sera appliquée respectivement sur l’acier et l’aluminium venant des États membres de l’UE, du Canada et encore du Mexique. Les pays concernés ne se sont pas attardés à classer une telle mesure comme une forme de représailles.

Pour sa part, Ottawa envisage donc de surtaxer le jus d’orange et les lingots de fer. Le Mexique souhaite aussi réagir face à cette mesure avec le porc. L’Union Européenne, quant à elle, se montrera plus stricte en matière de la taxation du bourbon. Les États-Unis ne s’arrêteront certainement pas là et s’attaqueront encore sur les voitures en provenance d’Europe avec des droits de douane en excès…

Les investisseurs sont les principales victimes de ces différentes mesures. Les taxes imposées aux États-Unis donneront à coup sûr lieu à une augmentation des importations européennes, selon l’agence de notation Moody’s.

Vous aimerez aussi...