Les matières premières face à la pression de la crise commerciale sino-américaine

La valorisation de l’once d’or est faite récemment. Elle indique un chiffre au-delà de 1 500 dollars, une première hausse constatée depuis 2013. L’or regagne ainsi son statut initial en tant que métal plus que précieux.

La matière première décroche le trône du métal le plus valeureux, après avoir devancé le palladium. L’or connaît ainsi un essor considérable, malgré la guerre commerciale sino-américaine qui frappe les marchés. Mais la mesure prise à l’initiative de Donald Trump, président américain n’est pas du tout bonne pour cet univers. Elle veut qu’à partir du 1er septembre, des droits de douane de 10% doivent s’appliquer sur les biens chinois exportés aux États-Unis.

Face à cette mauvaise nouvelle, la monnaie chinoise baisse de valeur jusqu’à ce qu’elle atteigne son niveau le plus bas. Elle va même en dessous de 7 yuans le 1 dollar.  Pour sa part, l’administration américaine considère ce cas comme un phénomène de manipulation de devise. Toutefois, Pékin s’oppose catégoriquement à cette opinion.

La BPC ou Banque populaire de Chine a réagi face à la situation en définissant un taux pivot. Cette initiative se traduit par une décision permettant la stabilisation de la devise, ce qui permet de tranquilliser les marchés financiers.

Vous aimerez aussi...