Matières premières : le cacao s’envole au détriment de l’aluminium

Le London Metal Exchange ou LME affiche un mauvais résultat pour l’aluminium. Cette matière première connaît une baisse, tout comme d’autres types de métaux industriels. Ils ont été victimes d’une pénalisation de mauvais indicateurs chinois.  Le problème est aussi lié étroitement aux incertitudes concernant la guerre commerciale de Washington et de Pékin. 

L’aluminium a affaire à une baisse importante par rapport à d’autres métaux de base côtés au LME, selon l’analyste de Commerzbank, Daniel Briesemann. Il a encore mis l’accent sur le fait que la demande d’aluminium est sur le point de diminuer cette année.

L’aluminium en stock augmente de 13% depuis cinq mois, d’après les données du LME.  Une baisse de la demande est ainsi constatée, ce qui incite les investisseurs à se précipiter à la vente. À noter que ce type de matières premières est vendu à 1.750,50 dollars la tonne, le vendredi 15 novembre.  Pourtant, le prix était de 1.807,50 dollars la semaine qui précède la clôture.

Le cacao connaît une hausse considérable. Il a pu atteindre un plus haut sommet depuis mai 2018. Cette hausse est liée étroitement aux affres d’une rupture du stock de fèves de cacao, selon Carsten Fritsch, de Commerzbank. De leur côté, les investisseurs s’attendent à une bonne récolte en Afrique de l’Ouest.

Vous aimerez aussi...